HEADER patriesimaginaires
Avertissement
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 572

Su-Min Park présente "Se surveiller : se punir" à découvrir dans le cadre de l'exposition collective "Surveiller et punir"

Mon travail associe texte et vidéo, partant des définitions officielles du dictionnaire des mots  "Surveiller" et "Punir".

On parle sans arrêt. Souvent on le fait sans aller à l'essentiel. En plus, chaque mot est polysémique, il contient des significations différentes. Pourtant, si on se met à l'écoute d'un mot, il nous révèle notre définition personnelle, il nous suggère, en fonction de notre histoire et de notre façon de voir les choses, NOTRE signification.

C'est cette idée qui guide mon travail : je « range » les définitions des mots en ôtant les définitions officielles, les plus communes, en gardant celles qui sont plus banales peut-être, mais qui ont une signification personnelle. Ces significations personnelles prennent même parfois le dessus en dénaturant la définition « officielle ».

Ce travail commence par l'envie de voir les choses définies par mon regard. Après avoir "rangé" leur sens graphiquement, j'exprime en vidéo le sens personnel des mots que j'ai choisi.

Réfléchissant aux termes « surveiller » et « punir » j'ai remarqué que je me suis régulièrement mise dans des situations d'oppression par les restrictions (dans la vie quotidienne ou dans le travail) que je me suis données moi-même. En m'imposant des règles, je me surveillais constamment. Nous mettons des murs autour de nous pour se sentir en sécurité mais on s'y enferme. Au final, ce mécanisme n'a pas été un dispositif de protection mais le contraire, un auto-enfermement. Dans cette situation « se surveiller » revient alors à « se punir ».

Su-Min Park


Se surveiller : se punir
 sera présentée dans le cadre de l'exposition collective Surveiller et punir par la compagnie les patries imaginaires mettant en perspective le texte de Michel Foucault avec aux côtés des œuvres visuelles : GUART et Les f.E.U.x de l'amour de Lino Tonelotto (installations vidéo), Sentences d'Hugo Roussel (installation typographique), ainsi que les productions photographiques et vidéo des étudiants de 3ème année du cycle supérieur de photographie de l’École de Condé (Nancy) .

Le vernissage de l'exposition aura lieu le 22 septembre prochain à 19h à l'occasion de la présentation de saison du CCAM / scène nationale de Vandœuvre-lès-Nancy. 


Cette exposition est présentée à la galerie Robert Doisneau du CCAM / scène nationale de Vandœuvre-lès-Nancy du lundi 15 septembre au jeudi 25 septembre 2014. La galerie est ouverte du lundi au samedi de 14h à 19h ainsi que les soirs de spectacle.

Entrée libre. Groupes : visites guidées possibles sur rendez-vous.
CCAM - rue de Parme - 54500 Vandœuvre-lès-Nancy - 03 83 56 15 00
www.centremalraux.com

En savoir plus...

"Les f.E.U.x de l'amour", installation vidéo de Lino Tonelotto présentée dans l'exposition "Surveiller et punir"

Cette vidéo a été tournée par Lino Tonelotto lors du Sommet européen de Laeken, les 14 et 15 décembre 2001. Montée en 2010 pour faire partie du spectacle L’art est la question, elle se présente comme une vision critique des relations politiques que l’Union Européenne, et donc les gouvernements des États membres, entretient avec ses citoyens. Vous avez dit démocratie ?

Les f.E.U.x de l'amour sera présentée dans le cadre de l'exposition collective Surveiller et punir par la compagnie les patries imaginaires mettant en perspective le texte de Michel Foucault avec aux côtés des œuvres visuelles : GUART de Lino Tonelotto (installations vidéo), Sentences d'Hugo Roussel (installation typographique), Se surveiller : se punir de Su-Min Park (installation vidéo) ainsi que les productions photographiques et vidéo des étudiants de 3ème année du cycle supérieur de photographie de l’École de Condé (Nancy).

 les feux de l amour
© Lino Tonelotto

Le vernissage de l'exposition aura lieu le 22 septembre prochain à 19h à l'occasion de la présentation de saison du CCAM / scène nationale de Vandœuvre-lès-Nancy. 
Cette exposition est présentée à la galerie Robert Doisneau du CCAM / scène nationale de Vandœuvre-lès-Nancy du lundi 15 septembre au jeudi 25 septembre 2014. La galerie est ouverte du lundi au samedi de 14h à 19h ainsi que les soirs de spectacle. Entrée libre.
Groupes : visites guidées possibles sur rendez-vous.
CCAM - rue de Parme - 54500 Vandœuvre-lès-Nancy - 03 83 56 15 00 - www.centremalraux.com

 

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS